mercredi 21 février 2018

Le Joyau, tome 3: La clé noire - Amy Ewing


Titre : Le Joyau, tome 3 : La clé noire

Auteur : Amy Ewing

Genre : Jeunesse / Fantastique

Editions : Collection R

Date de sortie : 24/11/2016

Nombre de pages : 386

Prix : 17,90 € (papier) ou 12,99 € (numérique)
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
L'avenir se bâtit sur les ruines du passé.
Cela fait trop longtemps que Violet et les habitants des anneaux extérieurs de la Cité solitaire sont soumis au moindre caprice de la noblesse du Joyau. La société secrète connue sous le nom de la Clé Noire s'apprête à lancer l'offensive pour renverser ces dirigeants cruels et corrompus.
Violet a conscience du rôle crucial qu'elle doit jouer dans cette révolte, mais c'est une raison encore plus personnelle qui la pousse à s'engager corps et âme pour la cause.
 
 
Mon avis :
 
J’ai vraiment beaucoup aimé le 1er tome de cette saga, c’est un univers vraiment original.
Le tome 2 est un tome qui sert de lien entre le début et la fin. Il est rythmé et plein de révélations.
Et le tome 3 était waouh ! Je l’ai DE-VO-RE ! On s’attend à la guerre, la rébellion prépare son attaque contre les riches du Joyau, Violet fait partie des piliers de l’organisation et au dernier moment tout est chamboulé, changement de programme et ce tome ne se déroule pas du tout comme on l’attendait !
 
On peut dire que Amy Ewing sait mettre de l’action, et faire battre notre petit cœur! On passe notre temps à avoir peur pour les personnages.
Faut dire qu’une guerre ne se fait pas sans pertes, et on a toujours peur de perdre tel ou tel personnage.
 
J’étais très attachée aux personnages. Ils ont tous leur petit quelque chose qui fait qu’on les aime bien.
Le seul personnage pour lequel je n’ai pas trop accroché c’est Ash. Et ça m’a gêné dans tous les tomes car je n’arrivais pas à m’attacher à lui. J’aurai pu l’aimer mais pas en tant que petit ami de l’héroïne, j’aurai préféré qu’il soit un personnage plus secondaire. Je n’étais pas contente pour lui et Violet, la seule chose qu’il m’inspirait c’était de la pitié. Pour différentes raisons. Mais en tout cas je n’ai pas ressenti ce que j’aime ressentir vis-à-vis du petit copain de l’héroïne.
 
J’aurai nettement préféré que Violet soit avec Garnet. Ah Garnet…Lui c’est mon personnage préféré. Il m’a plu dès le début par son petit côté bad boy.
 
Bref, un troisième et dernier tome très intense. Une série très originale, pleine de rebondissements. Des personnages très attachants qui vont me manquer.

L'étoile, tome 1: La belle étoile - Cathy Cassidy


Titre : L’étoile, tome 1 : La belle étoile

Auteur : Cathy Cassidy

Genre : Jeunesse

Editions : Nathan

Date de sortie : 04/01/2018

Nombre de pages : 255

Prix : 15,95 € (papier)
 
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Dizzy avait 4 ans lorsque sa mère est partie vivre à Katmandou, la laissant seule avec son père. Elle ne l'a pas revue depuis, mais chaque année sa mère lui envoie une lettre ou un cadeau pour son anniversaire. Le jour de ses 12 ans, Dizzy attend donc le courrier avec impatience et reçoit... la visite d'une drôle de femme hippie : sa mère. La jeune fille est bouleversée, d'autant que sa mère lui propose de partir avec elle, faire la tournée des petits festivals de musique. Son père s'y oppose. Mais Dizzy grimpe tout de même avec quelques affaires dans le camion bariolé de sa mère, direction l'aventure au grand air...
 
 
Mon avis :
 
Je l’ai déjà dit mais je le répète pour ceux qui l’aurait manqué…
J’aime beaucoup les romans de Cathy Cassidy car ils sont simples au niveau de la lecture, pas prise de tête et en même temps ils contiennent toujours de belles leçons de vie, de belles morales et des sujets très forts.
Certains thèmes de bases sont assez redondants mais c’est ce qu’il y a autour qui change.
Par exemple, ici elle nous montre que la famille est importante. Par famille, j’entends les liens familiaux mais aussi la famille de cœur.
On nous fait comprendre, enfin c’est ce que moi j’en retire, qu’il ne faut pas s’attacher aux apparences, aux biens matériels et qu’on peut être partout, avec rien, du moment qu’on a ceux qu’on aime avec soi.
 
J’ai beaucoup aimé le personnage de Dizzy, mais également les personnages de Finn, Mouse et Tess.
L’histoire de Mouse m’a beaucoup touché. Je ne comprends pas les parents qui peuvent être si détachés et irresponsables…
Heureusement que Dizzy avait son père pour veiller sur elle, il lui a évité d’avoir la même vie que Mouse.
 
J’ai beaucoup aimé le côté très nature de l’histoire : les grandes prairies, la mer…
 
Bref, les romans de Cathy Cassidy sont, à la base, prévus pour les grands enfants/jeunes adolescents, mais je les recommande à tout le monde. On a tous quelque chose à en tirer du moment qu’on a l’esprit ouvert à cela.
Comme d’habitude en ressort des étoiles plein les yeux.
 
 

Lou!, tome 5 : Laser Ninja - Julien Neel


Titre : Lou !, tome 5 : Laser Ninja

Auteur : Julien Neel

Genre : Jeunesse / Bande-dessinée

Editions : Glénat

Date de sortie : 25/11/2009

Nombre de pages : 48

Prix : 10,50 € (papier)
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Bon, ok, l'immeuble de son enfance qui part en fumée, au milieu de la nuit, ça fait un gros choc. Mais bon, apprendre la même nuit que l'on va avoir un petit frère, c'est merveilleux et ça équilibre pas mal le truc. L'année des quatorze ans de Lou, ça commence comme ça, cash. Donc, tout va très bien. Ou pas. Ça continue dans la chambre d'un grand hôtel du centre ville, en feuilletant le journal intime que sa mère tenait, adolescente. C'est marrant, ça explique plein de trucs, ce journal. Genre pourquoi elle est comme ça, sa mère, a tellement profiter du moment présent. Et puis ça fait se poser des questions, on fait des parallèles, forcément, ça donne des sortes de pistes pour se construire soi-même. Ou pas. Ensuite, et bah la vie continue. Les copines qui ne changent pas mais qui sont de plus en plus différentes, les visites sans fin de tout un tas d'appartements et puis toujours, cette histoire avec les deux garçons là, choisir entre Paul et Tristan. Ou pas.
 
 
Mon avis :
 
J’ai de nouveau passé un agréable moment en compagnie de Lou.
Elle vit sa vie d’ado « tranquille ».
Enfin pas si tranquille que ça pour le coup. Entre incendie et révélation choc de sa mère…sans compter la complexité de sa vie amoureuse…
 
J’aime beaucoup suivre les aventures de Lou, c’est frais et délassant.
Ça se lit très vite, très bien et ça change des romans.
 
Bref, comme pour les autres tomes, Julien Neel a su viser juste.
 
 

 

La Maison bleu horizon - Jean-Marc Dhainaut


Titre : La maison bleu horizon

Auteur : Jean-Marc Dhainaut

Genre : Paranormal / Fantastique

Editions : Taurnada

Date de sortie : 29/06/2017

Nombre de pages : 260

Prix : 9,99 € (papier) ou 4,99 € (numérique)
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?
 
 
Mon avis :
 
Je ne savais pas trop à quoi m’attendre quand j’ai commencé ce livre, je savais qu’il allait être question de maison hantée et c’est qui m’avait attiré, mais je n’en savais pas beaucoup plus.
 
Quand j’ai vu que l’histoire se déroulait en 1985 et qu’il allait être question de récit de la première guerre mondiale, j’ai eu un doute. Je me suis dit que ce n’était peut-être pas une histoire pour moi…
 
J’ai commencé la lecture et là, j’ai été prise dans le récit. L’auteur m’a captivé dès les premières pages. On suit l’avancé de l’enquête d’Alan Lambin et les pages se tournent toute seule car on a envie d’en savoir toujours plus.
Qui sont ces fantômes ? Pourquoi Alan a-t-il ces visions de la guerre ?
A chaque nouveau chapitre, on ajoute de nouveaux indices, on essaye de tout assembler…
Et au moment de la révélation, boum ! L’auteur réussit à nous surprendre, car la fin n’est vraiment pas attendue. Je n’aurai jamais imaginé cette fin. Et en même temps, ce n’est pas tiré par les cheveux parce que quand on sait, on se dit que ça parait logique…
 
J’ai bien aimé le côté récit de guerre. Je ne suis pas portée sur les récits historiques mais là c’était bien fait et très touchant.
 
Bref, un roman qui m’a tenu en haleine tout du long. L’auteur sait faire durer le suspense. Et sans ennuie. Alors si vous aimez les histoires de fantômes, c’est fait pour vous.
 
 

lundi 12 février 2018

Les carnets de Cerise, tome 1 : Le Zoo pétrifié - Joris Chamblain et Aurélie Neyret


Titre : Les carnets de Cerise, tome 1 : Le Zoo pétrifié

Auteur : Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Genre : Bande-dessinée / Jeunesse

Editions : Editions Soleil (Collection Métamorphose)

Date de sortie : 26/09/2012

Nombre de pages : 76

Prix : 15,95 € (papier) ou 9,99 € (numérique)
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
"Il était une fois... Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j'avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois... ben moi, Cerise ! J'ai dix ans et demi et mon rêve, c'est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l'on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes...
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu'un de vraiment mystérieux..."
 
 
Mon avis :
 
Ça fait un bon moment que cette bande-dessinée me tentait. Je vois beaucoup de monde en parler, quand j’étais abonnée à France Loisirs il la faisait. Mais je n’ai jamais sauté le pas car à l’époque je ne lisais pas beaucoup de BD.
Mais quand je me suis inscrite en fin 2017, à la bibliothèque, j’ai tout de suite repéré qu’ils l’avaient.
 
Et voilà, j’ai pu découvrir les aventures de Cerise.
J’ai beaucoup aimé découvrir la vie de Cerise et de ses proches. J’ai bien aimé le fait qu’elle fasse des enquêtes sur les gens et qu’elle écrive tout dans ses fameux carnets.
 
J’ai tout de suite accroché aux personnages. J’étais happé par l’histoire.
Histoire que j’ai trouvé magnifique. Le récit se compose de belles personnes, qui s’entraident et j’aime beaucoup cet état d’esprit.
 
Le tout couronné de magnifiques dessins. Splendides, même ! On ne peut qu’aimer.
 
Bref, je la recommande vraiment à tout le monde. Que vous soyez adepte des BD ou non. Vous ne pouvez pas passer à côté de cette petite merveille.